Légende des Grenouillats

Grenouillats, Grenouillats ???

Les Lunés de Charbonnières, les Gueulatis d’Hurigny, les Grenouillats de Saint Maurice….Autrefois, chaque village avait sa personnalité et souvent son sobriquet.

Pourquoi  Grenouillats pour Saint Maurice ?

Il fut une époque lointaine où le seigneur de ce beau village se disait incommodé par les coassements des grenouilles, fort nombreuses dans les douves de son château. Il réquisitionna donc les habitants de Saint Maurice  pour effrayer ces  batraciens tapageurs en  tapant dans l’eau avec de longues gaules. Ces « chasseurs » de grenouilles furent donc aussitôt traités de Grenouillats dans les villages voisins.

Mais ceci n’est qu’une légende que l’on retrouve dans d’autres lieux.

Plus prosaïquement, les terrains humides de la commune ont toujours attiré en  nombre grenouilles et crapauds qui se manifestent par de  bruyants concerts au printemps et en été.

Emile Violet a rapporté cette histoire dans un ouvrage de 1931 :

« Clessé, sur son riche coteau, pays de bon vin et souvent de bonnes récoltes passe pour considérer sans modestie ses voisins placés plus bas, au bord de la Mouge, vallée où la vigne gèle fréquemment, prospère avec peine et donne parfois du raisin vert. Il y a là Saint Maurice des Prés, dont le territoire plat et bas est sillonné par les méandres des ruisseaux, ce qui fait qu’on a donné à ses habitants, à Clessé notamment, le sobriquet moqueur de Grenouillats. Ceux-ci, vexés, en renvoyant la balle à leurs vaniteux voisins juchés sur leur montagne que domine leur clocher aux tuiles vernissées, se contentèrent de leur dire ironiquement en parodiant leur patois :

« Le chlliouchi de Chlliéssi est crevi d’ardoses për que les crapiauds de San-Meuri n’y monteint pas… »

« Le clocher de Clessé est couvert d’ardoises pour que les crapauds de Saint-Maurice n’y montent pas…. »

 

 

J.Cl.Latouille